Sélectionner une page

Mon bureau étant à Montreuil depuis des années, je connaissais la boutique Pompon de Sophie, bien avant le début de l’organisation de mes préparatifs et j’adhérais déjà totalement à cette belle idée de fleuriste éco-responsable. Le mariage a été un bon prétexte pour aller à la rencontre de Sophie et lui confier la réalisation de notre décoration que l’on voulait légèrement fleurie, très colorée et surtout de saison (avec si possible du myosotis! )  Le résultat a dépassé nos espérances. C’était magnifique. *Spoiler* je vous mets quelques photos à la fin 🙂

Après le mariage, je suis retournée voir Sophie pour vous présenter un peu plus sa belle démarche. Rencontre.

fleur ecoresponsable boutique pompon mariagegreen

Peux tu te présenter un peu ? Quel a été le déclic pour entamer une démarche éco-responsable dans ton activité ?

Bonjour, je m’appelle Sophie, j’ai 41 ans et un parcours atypique entre des activités comme la photo, le web, et les fleurs… finalement assez complémentaires. J’ai fini par passer mon CAP de fleuriste et j’ai tout de suite voulu axer mon activité sur des fleurs locales … et j’ai très vite monté ma boutique. Parce que je suis aussi comme ça dans la vie et qu’il y a beaucoup de croisements et d’échanges entre les connaissances qu’on acquiert de façon personnelles et professionnelles.

fleur ecoresponsable boutique pompon mariagegreen

Quelles sont tes inspirations ?

Les fleurs de jardins. Même si c’est très beau en photo, je ne cherche pas la fleur extraordinaire car je ne fais pas d’import exotique. J’essaie de revenir sur de la fleur simple, celle du jardin de grand mère, celle qui nous rappelle des souvenirs. Je ne travaille pas seulement la fleur mais aussi des assemblages et des parfums pour provoquer un bien-être visuel mais aussi stimuler les autres sens. Mes compositions et bouquets sont comme un rappel à l’odeur de la terre, de la nature et parfois même de l’enfance. Ce qui est chouette c’est aussi que le parfum change en fonction des saisons. C’est comme si je re-créais un jardin dans la boutique, sachant qu’on travaille aussi beaucoup les plantes.

fleur ecoresponsable boutique pompon mariagegreen

Que signifie être éco-responsable au quotidien pour une fleuriste ?

Les premières démarches, c’est de travailler sur l’économie d’énergie et d’eau. Chez Pompon, on fait très attention à l’eau : par exemple, on récupère l’eau des vases pour arroser les plantes. Ce qui fait que même pendant la canicule, on n’a pas eu besoin de plus d’eau qu’habituellement. En fait, ce sont surtout des économies et gestes quotidiens. Ensuite, la boutique est située dans un bâtiment classé au niveau environnemental. On a aussi fait quelques aménagements, notamment sur l’éclairage où on a mis des LED par exemple. On avait déjà fait tout ça avant de faire la demande du label de fleuriste éco-responsable. Mais il demande aussi par exemple au moins 50% de mobilier qui doit être de seconde main, et de s’intégrer dans des projets sociaux ou environnementaux. Du coup on participe par exemple à des opérations de reforestation, de vente de sacs à sapin solidaires etc.

Etre éco-responsable, c’est une démarche globale en fait, la qualité et la provenance des fleurs est importante mais cela ne suffit pas. Par exemple, on a chiné les pots et cache-pots, et même des vases. Cela prend aussi du temps car parfois le matériel assez compliqué à trouver.

fleur ecoresponsable boutique pompon mariagegreen

Cette année, on a beaucoup de futures mariées qui viennent pour notre démarche et cela fait plaisir. Mais il faut savoir qu’il y a quelques contraintes. Il y a une vraie méconnaissance du grand public en terme de fleurs. C’est compliqué la fleur et on a vraiment besoin de pédagogie pour expliquer pourquoi on ne peut pas être sûre d’avoir telle ou telle fleur  pour une certaine date et du coup il faut savoir imposer gentiment.

En tant que fleuriste, l’avantage, c’est la liberté de créer car on ne peut pas nous imposer de fleurs. Eh oui, on est tributaire de la saison ! Le contre coup c’est qu’il y a aussi pas mal de challenge mais c’est aussi cela qui est intéressant. Par exemple, on m’avait demandé de travailler avec les couleurs fuchsia et orange. Ce n’est pas forcément évident au départ et puis on se prend au jeu, on s’oblige à sortir du cadre et au final, on continue de se surprendre et de trouver que finalement ça rend bien !

fleur ecoresponsable boutique pompon mariagegreen

Est-ce que tu constates une évolution dans les mentalités ?

Alors oui, ça change un peu mais c’est aussi peut-être biaisé parce que je suis dans cet écosystème. Ce qu’on fait intéresse et comme la qualité est là, c’est comme une preuve que ça marche. Mais il y a encore beaucoup de futurs mariés qui ne s’y intéressent pas.

Cette année par exemple, il y a beaucoup plus d’intérêt pour le côté fleurs de saison mais il y a aussi une sorte d’effet de mode. Chez Pompon, la boutique a bientôt 5 ans, on fait ça depuis le début et on va loin dans la démarche : on est une boutique, sur une place, en direct avec les clients, on investit le sujet et l’espace… c’est à la fois une prise de position forte mais aussi des risques car on a des jours sans roses rouges par exemple. Cela veut dire aussi qu’il faut former les gens à la fois les employés mais aussi les clients. C’est un combat de tous les jours d’autant que la partie la plus importante finalement, c’est l’achat au producteur et l’imagination pour retranscrire des émotions par des fleurs qu’on n’attend pas vraiment.

fleur ecoresponsable boutique pompon mariagegreen

Si tu devais nommer une fleur pour l’été ?

Sans hésiter le cosmos et le dahlia. J’adore ces fleurs. 🙂

Un conseil pour des futurs mariés qui souhaitent faire attention à l’environnement pour leur mariage ?

Si j’avais un conseil à donner, c’est de ne pas arriver chez son fleuriste avec des idées trop précises. La nature ne donne pas toujours la même chose d’une année sur l’autre et même à 15 jours près. C’est important de faire confiance à son fleuriste et de le laisser décider sur le détail qui fera la différence. Du coup il vaut mieux être hyper ouvert et généreux sur les fleurs quand on est dans cette démarche. Il faut aussi savoir que le gypsophile et le wax, des fleurs qu’on voit très souvent sur les mariages sont malheureusement souvent importées.

Un autre ça serait d’éviter de se marier en hiver, entre novembre et mars, si on veut des fleurs dans sa décoration. 😉

fleur ecoresponsable boutique pompon mariagegreen

Merci Sophie !

Allez, quelques photos de nos fleurs en exclu !